Diagonales Conseil

John Billard

Maire du Favril en Eure-et-Loir et Vice-Président des Maires Ruraux de France en charge du numérique

 

John Billard, Maire du Favril en Eure-et-Loir et Vice-Président des Maires Ruraux de France (AMRF) nous rapporte les premiers retours de cabine de téléconsultation installée au sein de sa mairie depuis Octobre 2019. 

L’intégralité de l’interview

1. Vous êtes Maire du Favril, une commune de 360 habitants en Eure-et-Loir. Nous vous avions déjà interviewé en juin 2019 concernant l’installation d’une cabine de télémédecine au sein de votre Mairie. Aujourd’hui, cette cabine est installée depuis 7 mois, quels sont les premiers retours ?
 
« Les retours d’expériences patients sont excellents. Le taux de satisfaction est de 100 %, (78% de « Très Satisfaits »). A noter que 76,5 % auraient renoncé aux soins ou choisi l’automédication sans la solution proposée par la Mairie. Près de 60% des usagers ont plus de 50 ans dont la moitié plus de 60 ans. Les raisons principales évoquées pour l’usage de la téléconsultation à la Mairie, sont le délai de prise de rendez-vous (48H en moyenne) et la proximité versus les urgences. »
 
 
2. Quels ont été les retours presse autour de ce projet ? 
 
« L’ensemble des médias nationaux se sont intéressés au projet de la Mairie du Favril : TF1 (Journal de 20H), France 2 (Emission Santé), Arte (documentaire sur la médecine de demain), etc…  La Presse locale et Nationale et les magazines « Santé ». »
 
 
3. La santé n’est, a priori, pas dans les fonctions des maires de France, pourtant de plus en plus œuvrent dans ce domaine. Qu’en pensez-vous ?
 
« Les élus locaux sont en première ligne des besoins de Français, les difficultés d’accès aux soins est une inquiétude forte de nos administrés. Soucieux de leurs préoccupations et surtout conscient de l’impact sur la santé publique de nos populations dans les années à venir, nombre de collectivités territoriales ont décidé de répondre à cette problématique par l’installation de maisons de santé ou de solutions de télémédecine. Cela coûte cher aux ColTer, en termes d’investissement et de fonctionnement sans garantie de prise en charge par les ARS ou la CNAM ! Ceci n’est pas normal, la santé et son égalité d’accès doit être une priorité régalienne de l’Etat… »

 

 

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com