Diagonales Conseil

Vincent Thomas

Porteur de la Chaire « Smart City & Gouvernance de la donnée » à l’UFR de Bourgogne

Vincent Thomas, porteur de la Chaire « Smart City & Gouvernance de la donnée » à l’UFR de Bourgogne, nous explique comment cette chaire unique en France oeuvre à la résolution des nouveaux défis actuels.

L’intégralité de l’interview

1. Vous êtes porteur de la Chaire « Smart City & gouvernance de la donnée » inaugurée en mars dernier, pouvez-vous nous la présenter ?

La Chaire Smart City et gouvernance de la donnée est le résultat d’une très belle collaboration entre l’Université de Bourgogne, Dijon Métropole, le groupement OnDijon (Bouygues ES, Citelum et Suez), EDF BFC, Enedis et Keolis. Elle permet de créer une formation de Master bac+ 5 et un programme de recherche autour de la Smart City et des données. Elle se rattache à l’axe numérique du Centre Innovation et Droit qui est un laboratoire de recherche de la faculté de Droit de Dijon.

2. En quoi la création de cette Chaire est-elle unique en France ?

D’abord elle est la première Chaire universitaire traitant du sujet croisant Smart city et gouvernance de la donnée. Ensuite, le programme du Master est très original, car il est conçu pour conférer des compétences professionnelles en matière de ville intelligente et de données à des étudiants ou des professionnels disposant d’une qualification dans un domaine principal distinct. Ainsi, il est ouvert aux juristes, économistes, gestionnaires, ingénieurs, informaticiens, cadres administratifs… disposant au moins d’un Master 1 ou d’une équivalence. Sur le fond, il aborde différentes disciplines : informatique et bâtiments connectés, droit des données et des contrats publics, économie et gestion, éthique et politique de la ville intelligente.

3. Comment la chaire œuvre à la résolution des nouveaux défis actuels tels que la Cyber sécurité ou encore l’intelligence artificielle ?

Les problèmes posés par la cybersécurité et l’intelligence artificielle font partie intégrante de la formation et de la recherche menée au sein de la Chaire, tout comme les questions de citoyenneté numérique et des libertés individuelles et publiques. Les intervenants et les universitaires qui y travaillent ont conscience des enjeux sociétaux liés au développement des réseaux et l’hyperconnexion des services d’une ville ou d’un Etat. Ils promeuvent des valeurs de respect des personnes et de leur vie privée, dans le cadre de la réglementation européenne connue sous le nom de RGPD.

4. Quelles sont les ambitions de la Chaire aux niveaux national et international ?

L’ambition de la Chaire est de tisser des liens avec les universités qui travaillent sur la ville intelligentes, tant en France que dans les autres pays du Monde. Notamment, nous nous sommes rapproché de la Chaire ETI de l’Université Paris I dirigée par Carlos Moreno et de l’Université de Mc Gill à Montréal et de son Centre Interdisciplinaire des Etudes Montréalaises pour mener des projets collaboratifs sur des programmes de recherche. Nous projetons ainsi de réunir à Dijon des spécialistes de toutes disciplines et de toutes nationalités lors d’une semaine internationale de la Smart City, ouverte à tout public, pour échanger sur les problématiques techniques, juridiques, politiques et éthiques en rapport avec le développement de la ville intelligente.

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com