Diagonales Conseil

Christian MOUTTON

Directeur territorial Guyane

Groupe Caisse des Dépôts et Consignations

Christian Moutton, Directeur territorial Guyane au sein du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations nous explique les actions, enjeux et ambitions du groupe sur le territoire guyanais.

L’intégralité de l’interview

1. Vous êtes Directeur Territorial Guyane au sein de la Banque des Territoires – Caisse des Dépôts, quel est votre rôle ?

« Le Directeur Territorial est le point d’entrée de la Direction du Réseau pour les partenaires  – services de l’Etat, établissements financiers –  et nos clients – collectivités et entreprises publiques locales, organismes de logement social, professions juridiques et acteurs économiques privés.

Mon rôle est celui de répondre efficacement aux besoins de nos clients en leur apportant des solutions en conseil et ingénierie territoriale, en investissement en fonds propres et en prêts notamment. Le directeur territorial est un assembleur d’expertises internes et externes pour la réussite de la mise en œuvre des projets du Territoire.« 

2. Comment la Caisse des Dépôts œuvre pour lutter contre les fractures territoriales et les inégalités entre citoyens, sur le territoire Guyanais ? et/ou Comment les dispositifs mis en place prennent en compte les spécificités du territoire Guyanais ?

« L’intérêt général est l’ADN du Groupe Caisse des Dépôts et cet ADN irrigue tous les métiers et filiales du Groupe intervenant en Guyane. Notre mission principale en Guyane est le financement de la mise en œuvre des politiques publiques pour un meilleur service apporté à l’utilisateur final qu’est le citoyen guyanais.

Nos actions couvrent tout le territoire en passant de Cayenne à Saint-Georges de l’Oyapock, de Maripasoula à Saint-Laurent du Maroni et de Mana à Kourou.

Sans en faire une liste exhaustive depuis une vingtaine d’années, les actions en Guyane de la Banque des Territoires se traduisent par le financement de la construction des logements sociaux, d’écoles, de collèges, de lycées, d’hôpitaux, d’EPHAD, de routes, de ponts, de ronds-points, de piscines, de station d’épuration et de traitements des eaux usées, des centrales de production d’énergies renouvelables et le déploiement du numérique.  

La Banque des Territoires intervient aussi auprès des associations de l’économie sociale et solidaire. Enfin, nous accompagnons la rénovation urbaine et la revitalisation des centres villes avec les programmes ANRU – Cayenne, Matoury, Saint-Laurent du Maroni – Action Cœur de Ville – Cayenne et Saint-Laurent du Maroni – et la relance de l’industrie dans le cadre du programme Territoires d’Industrie.

La Guyane et chaque territoire ultramarin présentent chacun des singularités économiques, démographiques, culturelles et sociales pour lesquels les standards métropolitains ne sont souvent pas applicables strictement. L’offre commerciale proposée aux clients et les critères d’analyse des risques et de soutenabilité financière des projets répondent aux spécificités du territoire guyanais. En matière d’ingénierie et de financement nous devons donc être capables de nous adapter aux spécificités locales pour répondre aux besoins de nos clients.« 

3. Le Plan national « Action cœur de ville » a été déployé dans deux villes Guyanaises : Saint-Laurent du Maroni et Cayenne, en 2018. Quelles sont les enjeux, ambitions et possibles résultats de ce programme ?

« Les enjeux de revitalisation et de redynamisation des centres-villes sont au cœur du dispositif pour relancer les commerces, l’habitat, la mobilité, le tourisme, la culture, les loisirs en s’appuyant sur l’innovation et les smart solutions.

Les deux villes concernées présentes des similitudes et des singularités propres notamment au regard de leur démographie, sociologie et développement économique.

Elles achèveront probablement la phase d’initialisation fin février 2020 avec la signature d’un avenant à la convention cadre pluriannuel officialisant ainsi le lancement de la phase de déploiement du plan d’actions.

A ce stade d’avancement des travaux, la Banque des Territoires a financé des études d’ingénierie et de conseil se chiffrant à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Aussi, sa filiale SCET assure l’accompagnement au management de leur projet des deux chefs de projet ACV des villes.

Les résultats attendus sont la rénovation, l’embellissement et l’attractivité retrouvée des centres-villes pour les citoyens et les commerçants.« 

4. Quels sont les futurs grands projets à venir pour la Banque des Territoires – Caisse des Dépôts sur le territoire ?

« Renforcer l’accompagnement, le développement et la modernisation de la Guyane au côté de l’Etat, de la Collectivité Territoriale de Guyane, des EPCI, des Communes et des acteurs économiques est notre grand projet au quotidien. Nous étudions actuellement des projets dans le domaine de la transition écologique et énergétique, la gestion des déchets, le transport et le logement social principalement.« 

 

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com