Diagonales Conseil

Pierre Ferrari

Directeur de la Stratégie Numérique-Chef de Projet Modernisation

Ville d’Arras

Pierre Ferrari, Directeur de la Stratégie Numérique-Chef de Projet Modernisation de la Ville d’Arras

L’intégralité de l’interview

1. Arras, ville de taille « moyenne » (420000 hab) s’est dotée d’une « Smart Team » depuis début 2017. Pourquoi ?

« Il s’agit d’une gouvernance inédite puisque, dès le lancement de la Mission Smart City, nous avons fait le choix d’une organisation totalement transversale et collective. Cette organisation répondait au besoin d’impliquer, dès les prémices de la démarche Smart City, les agents de la collectivité. Plus que jamais, les agents, au même titre que les élus, sont les meilleurs ambassadeurs pour porter notre démarche. La « Smart Team », a été créée, avec des profils de compétences complémentaires qui permettent une réelle transversalité entre les différentes directions de la Ville. Notre rôle est de est piloter, structurer et animer la démarche Smart City mais aussi d’être l’interlocuteur et d’accompagner les agents et les élus dans l’évolution du projet.

La team est non seulement force de proposition et d’action mais se charge aussi de recenser les initiatives entre les directions. Elle s’assure que le réflexe Smart City infuse au sein de chaque service. Nous nous chargeons aussi de centraliser, d’analyser et de labelliser les projets « smart ».

La communication en interne et externe fait aussi partie des missions de la Smart Team.« 

2.En tant que Directeur de la Stratégie Numérique-Chef de Projet Modernisation pour la Ville d’Arras, en quoi consiste votre rôle ?

« Tout d’abord convaincre en interne et en externe de l’intérêt pour nous de ne pas manquer le tournant de la transition numérique. Notre rôle est d’emmener tous les acteurs du territoire en expliquant, démocratisant, formant si nécessaire. Le second volet est d’animer, au quotidien, la démarche d’innovation en lien avec l’ensemble des parties prenantes de cette transition. La baisse des dotations de l’Etat, et la suppression de la taxe d’habitation à venir , nous obligent à développer de nouveaux services publics utiles et efficaces aux usagers sans que cela n’implique de coût supplémentaire.
L’innovation fait partie de notre ADN. C’est par l’innovation et la co-construction avec nos concitoyens que nous avons, par exemple, développé notre portail de E-Administration ou conçu la partie numérique de la nouvelle école du Val de Scarpe.
Pour faire face à la forte rupture technologique et économique, ma mission est aussi d’accélérer la mise en place de solutions efficaces, en privilégiant la concertation. C’est en multipliant les interactions et les collaborations avec d’autres structures (collectivités, entreprises, citoyens, start-up,…) que nous pourrons amplifier cette démarche et nous ouvrir à plus d’opportunités.

Concernant la modernisation de l’administration publique que nous appelons en interne « Smart Administration », les moyens de la collectivité doivent évoluer afin de proposer aux usagers une réponse personnalisée et adaptée à la diversité et à la complexité des situations individuelles. L’objectif étant de mieux prendre en compte leurs besoins, leurs difficultés, leurs parcours. L’enjeu de cette transformation essentielle est multiple : améliorer le service rendu, assurer le bon accès de tous aux services publics et renforcer le lien de confiance entre les usagers et les services de la Ville. »

3. Arras a été élue par la Caisse des Dépôts comme « ville pilote ». Quels sont les projets en cours ?

« Tout d’abord, la Ville d’Arras fait partie des toutes premières villes en France à avoir cosigné une convention Cœur de Ville, dès le 12 juin 2018, avec notamment le Groupe Caisse des Dépôts. Cette convention pose les bases pour développer le projet de territoire « Arras Cœur de Ville » sur les cinq prochaines années.

Par ailleurs, et bien avant l’action cœur de ville, Arras a engagé une démarche de Smart City humaine qui place l’usager au cœur des réflexions et des prises de décisions. Elle s’est traduite, d’un point de vue organisationnel, par la mise en place d’une véritable stratégie Smart City, par la création d’un poste de « chargé de mission Smart City » et enfin par la mise en place d’une équipe transversale dédiée à la Smart City.

La Caisse des Dépôts a très rapidement identifié notre collectivité comme novatrice en la matière et nous a fait l’honneur de nous designer comme 1ère ville pilote Numérique dans le cadre de l’Action cœur de Ville.

Dans ce contexte, la Ville d’Arras et la Caisse des Dépôts se sont engagées dans un partenariat visant à expérimenter deux projets numériques concrets :

  • Le projet Cardio : projet de cartographie précise des infrastructures numériques du territoire et d’évaluation des investissements nécessaires pour toujours mieux répondre aux attentes et aux besoins à la fois des services mais aussi et surtout des usagers.
  •   Le projet Vasco : projet d’utilisation de gisements de données afin de créer des outils modernes et innovants d’aide à la décision.

A ce jour les avancées sont positives. L’ensemble des directions de la Ville, en lien étroit avec les équipes de la CDC : Olivier Sichel, Directeur Général Adjoint, Gaëlle Velay, Directrice Régionale Hauts-de-France, Brigitte Louis, Directrice Régionale Adjointe, Sandra Moreels, Responsable Numérique ainsi que Thierry Hamon, Responsable Smart City, tous sont mobilisées pour mener ces projets à bien. D’autant plus que leurs conclusions pourraient être répliquées et déployées dans une partie ou dans l’ensemble des 222 villes sélectionnées programme Action Cœur de Ville.

Il est à noter que le financement de ces expérimentations est intégralement pris en charge par la CDC.

Par ailleurs, le Groupe Caisse des Dépôts, via la Banque des Territoires, est présent sur l’ensemble du pays et dispose d’une offre complète en ingénierie et en montage de projets. Ainsi, la Banque des Territoires accompagne la transition numérique des collectivités et de l’économie française.« 

4. Avez-vous une feuille de route numérique ? Quelle est votre feuille de route « numérique » ?

« En Juin dernier, l’Arrageois s’est doté d’une feuille de route numérique. Ce document-cadre d’orientation permet de coordonner les actions et les projets présents et à venir des communes du territoire et des différents acteurs socio- économiques présents sur celui-ci.

Les principaux objectifs retenus sont d’améliorer la lisibilité et l’efficacité des services publics dans le domaine du numérique, de faire émerger le potentiel numérique du territoire, et aussi de mobiliser des cofinancements pour faciliter la mise en œuvre de ces objectifs, au meilleur coût et de façon optimisée.

Il faut souligner que la Communauté Urbaine d’Arras s’est engagée de façon collective, volontaire et concrète dans un développement durable et inclusif. Cet engagement à répondre aux grands enjeux sociétaux s’inscrit pleinement dans la démarche de la Troisième Révolution Industrielle.« 

5. Quel est le concept de « Smart city humaine » que vous développez ? Quelle est votre vision et les premières actions ?

« Avec ses élus, notamment son Maire Frédéric Leturque, et ses agents, Arras travaille à devenir une Ville « Smart City ». La volonté première était de structurer la démarche d’abord en interne. L’idée étant d’utiliser la « SmartCity » pour faire d’Arras une Ville facile à vivre, pratique, économe, écologique, durable…

A Arras, nous ne voyons pas la « Smart City » comme une fin en soi, mais plutôt comme un moyen de rendre la ville plus humaine : l’objectif principal de la démarche arrageoise étant d’améliorer la qualité de vie des habitants, au service des femmes et des hommes qui vivent la ville au quotidien. C’est pourquoi, la ligne éditoriale retenue correspond à la Ville, Humaine et contemporaine.

Après avoir acquis une vision d’ensemble de la ville numérique pour en comprendre les grands principes, motiver et mobiliser les acteurs de la collectivité, nous avons construit une première esquisse d’un projet de ville numérique pour le territoire, puis entamé un travail de démocratisation de la démarche.

A ce jour, Arras compte à son actif : la création de la « Smart Team », le recensement de 150 projets ou initiatives labélisées « Smart », la mise en place du Wifi sur les places des Héros et Foch, l’inauguration de l’Armoire à Fibre, l’organisation de visites du Smart Living Lab Mobile pour les élus et les agents, le lancement de la « Smart Letter » en interne, la mise en place de nouveaux horodateurs « Smart », l’ouverture de la Smart Room (en interne), le lancement de l’e-administration avec le portail citoyen, la participation aux évènements numériques de l’Arrageois (24 heures du numérique, Printemps du numérique), la création d’un label « SmartArras », le lancement du réseau des contributeurs en interne (à venir en externe), la mise en place d’une grande enquête sur les usages numériques des habitants du territoire, la participation à la DiGit’ Week, la co-construction de la feuille de route numérique en lien avec la Communauté Urbaine d’Arras, le lancement de 1ère édition du « Mois du numérique pour tous »…

En fait, nous sommes partis du constat que la ville de demain est indissociable du progrès technologique et numérique. Partant de là, le concept de Smart City était une évidence : il est clair qu’aujourd’hui, pour proposer aux citoyens des services rapides, efficaces et répondant à leurs attentes, nous ne pouvons pas nous passer des nouvelles technologies. Il a donc fallu être précurseur et nouer des liens avec les acteurs qui feront la ville de demain, en proposant des solutions innovantes aux problèmes du quotidien, pour les usagers des services publics et pour les décideurs.

Notre modèle de « SmartCity Humaine » consistant à construire la démarche avec les élus, agents et citoyens est clairement inédit. La gouvernance de la démarche autour de la « Smart Team » l’est également.« 

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com