Diagonales Conseil

Christian Anastasy

CPTS Kézako ? Merci à Christian Anastasy, expert du secteur de la santé, pour son décryptage des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) ! 

L’intégralité de l’interview

1. En tant qu’expert du secteur de la santé, quelle est votre vision de la santé sur les territoires ?

« Une étude d’octobre 2018 de la Drees (Direction des études du ministère de la santé) montre que l’accès à un médecin traitant pour 80% des français est assez aisément accessible, en moyenne  dans un délai de moins de deux jours.

Mais l’accès à un spécialiste est nettement moins aisé et il faut en moyenne 52 jours pour avoir une rendez-vous chez un ophtalmologiste.  De plus le recours à une médecine plus spécialisée ou à des actes chirurgicaux complexes comme par ex. les actes de chirurgie cardiaque ou de neurochirurgie, fait ressortir qu’il est impossible  d’ avoir à la fois accès partout en France à la fois des équipes entrainées de professionnels compétents réalisant un volume suffisant d’actes et disposant d’un environnement technologique adapté,  et la  proximité géographique  immédiatement au sein de son territoire. »

2. Pouvez-vous nous expliquer les CPTS ? Quels sont les enjeux ?

« La loi de 2016 de réforme du système de santé  se propose en conséquence de structurer la médecine libérale sur les territoires pour mieux répondre aux besoins de santé de la population

L’enjeu essentiel est d’ organiser des prises en charge mieux coordonnées de patients sur leur territoire afin de leur permettre d’avoir un accès plus facile à un médecin traitant et  à un spécialiste si besoin, et d’éviter ainsi l’encombrement des services d’urgence souvent fréquentés faute de permanence  ou d’organisation de la médecine de ville. » 

3. Quelles sont les missions types des CPTS ?

« Il n’y a aucun cadre type imposé aux CPTS . Elles sont fondées sur le volontariat des acteurs qui les composent, sur un territoire à définir librement.

A partir des besoins les plus évidents de la population il s’agit de promouvoir des parcours de santé fluides et adaptés pour elle. Cet objectif apparemment simple n’est pas si évident car il suppose que l’on requiert les bons soins aux bons moments pour les patients en évitant qu’ils aillent systématiquement aux urgences des hôpitaux particulièrement encombrées. »

4. En quoi les Collectivités Locales sont-elles concernées ?

« Tout ce qui concerne l’accès aux soins est devenu un sujet dont les élus des collectivités territoriales paraissent pour partie responsables aux yeux de nos concitoyens.

« Le rôle des élus n’est pas neutre dans le champ de la santé, nombre d’entre eux étant membres des conseils de surveillance des hôpitaux, quand ils ne les président pas. Ils sont aussi souvent à l’origine de centres de santé ou d’initiatives sanitaires et sociales portés par les centres communaux d’action sociale. Il est donc naturel que les citoyens les imaginent en tant qu’acteurs majeurs du système. Les élus ne peuvent se désintéresser d’un sujet qui constitue l’une des préoccupations majeures des français ainsi que le grand débat national l’a d’ailleurs fait ressortir! » 

Mini – Bio de Christian Anastasy

Christian ANASTASY  a rejoint Kaissa en qualité d’associé depuis janvier 2019.

Précédemment nommé Inspecteur général des affaires sociales en  2016, il a créé et dirigé de 2009 à 2016, l’ANAP (Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médicosociaux) au terme d’une carrière dans les secteurs public, privé commercial et privé à but non lucratif, tant dans les champs sanitaire, psychiatrique,  médicosocial et social que dans celui des mutuelles du livre II et du Livre III,  aussi bien aux niveaux local que national.

Sur le plan international, il est également membre, depuis 2016, du panel d’experts près la commission européenne chargé de définir les moyens efficaces d’investir dans la santé.

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com