Diagonales Conseil

Vincent Kraus

Vincent Kraus, co-fondateur de SeniorAdom, nous présente sa solution de télé-assistance nouvelle génération, ses ambitions de développement en France mais aussi à l’international !

L’intégralité de l’interview

1. Quel est le service proposé par SeniorAdom ?

« Nous proposons des solutions de téléassistance innovantes pour les personnes âgées vivant à leur domicile ou en établissement dédié. Nos solutions se basent sur l’utilisation d’objets connectés et d’algorithmes d’intelligence artificielle permettant de détecter automatiquement des anomalies de vie pouvant être la conséquence d’une chute, d’un malaise ou d’un début de fragilité.

Nous développons à la fois des solutions pour protéger les personnes âgées à leur domicile mais également à l’extérieur via différents dispositifs adaptés.

Via nos solutions, nous essayons de détecter les chutes, mais également de faire de la prévention en détectant des glissements brutaux ou progressifs des habitudes de vie des personnes. L’objectif étant de pouvoir ainsi agir avant que les conséquences de ces glissements soient trop importants. »

2. Les offres de téléassistance fleurissent sur le marché, quels sont vos axes de différenciation

« Nous nous différencions par deux axes principalement :

– notre capacité à apporter plus de prévention grâce à nos algorithmes et l’analyse intelligente des données remontées par les capteurs ;

– notre capacité à proposer des solutions adaptées à toutes les situations : au domicile dans une maison, un appartement ou un studio ainsi qu’à l’extérieur avec des systèmes géolocalisés. »

3. L’image de la téléassistance souffre des effets stigmatisants du médaillon/bracelet, et la France est peu équipée vs. les pays européens notamment. Comment voyez-vous l’évolution de ce marché à court terme ?

« Le marché est assez peu actif en France aujourd’hui. Les services sont souvent tirés vers le bas par les prix demandés et la demande pour ce genre de service réduit n’est pas au rendez-vous. Je suis assez convaincu que le fait de proposer des solutions moins stigmatisantes et plus efficaces mais également adaptées aux besoins de chacun, ce qui devient aujourd’hui possible grâce à l’avènement des objets connectés va permettre d’accroitre le déploiement de la téléassistance de manière plus importante dans les prochaines années. Cette téléassistance prendra des formes différentes et variées selon les besoins grâce à différents objets (téléphones, tablettes, objets connectés…). Cela a déjà commencé et j’anticipe une augmentation très forte dans les 5 prochaines années grâce à la baisse des coûts de ces nouvelles solutions. »

4. Le Groupe VYV et la Caisse des dépôts sont entrées au capital. Pourquoi et quelles sont les retombées ?

« La Caisse des Dépôts finance indirectement, via les collectivités territoriales, différentes solutions de téléassistance ainsi que les aides aux personnes âgées dépendantes via l’APA. Eux comme VYV (groupe mutualiste) sont très intéressés par la partie prévention de notre offre. En effet l’objectif de nos solutions est de prévenir au maximum les risques d’événements donnant lieu à des hospitalisations longues et nos actionnaires voient donc en nos solutions un moyen d’améliorer la prévention et de baisser les coûts liés aux accidents de la vie chez les personnes âgées (notamment pour les soins de suite). Enfin ce qui a définitivement convaincu VYV est la dimension internationale de notre offre avec notre expansion en Chine en particulier. »

5. Vos solutions s’exportent aussi en Chine ! Parlez-nous de cette expansion !

« L’administration chinoise est confrontée à une évolution démographique critique voyant l’augmentation des personnes âgées exploser (220 M de Chinois âgés de plus de 70 ans dont 70 Millions seuls et fragiles). Ils ont donc cherché des solutions existantes et fonctionnant dans d’autres pays et principalement l’Allemagne et la France. C’est dans ce cadre que l’ambassade de Chine à Paris nous a contacté et mis en relation avec différents interlocuteurs chinois. Nous avons dû adapter nos solutions pour répondre aux contraintes de qualité et de prix d’où notre association avec  Sigfox pour ce projet. La ville de Chengdu a par la suite décidé de tester la solution avec des partenaires comme China Unicom avec l’objectif de la déployer ensuite dans les 20 plus grandes villes de Chine. »

Mini-Bio de Vincent Kraus

Ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’université de Standford, Vincent a travaillé pendant 5 ans à la banque d’investissement de la Société Générale dans des métiers de financements structurés puis en salle de marché. En 2012, après avoir rencontré Thierry Roussel et Christophe Gombault, ses deux associés, il a décidé de co-fonder Senioradom. Chez Senioradom il s’occupe du développement produits et des opérations et finances.

Nos dernières interviews

Retrouvez toutes nos interviews !

J'y retourne

Une question ?
Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous.

  • 3 Place des Pyramides, Paris 75001
  • +33 (0) 9 71 20 09 26
  • contact@company.com